Rechercher

Piratages et contrefaçons en Italie

Ce sont 600 000 livres contrefaits qui ont été saisis par la Guardia di Finanza. Ce stock d’ouvrages pirates représente une somme de 1,5 million d’euros. Trois personnes ont été arrêtées en Calabre à l’issue de la saisie des livres. Ces ouvrages étaient des contrefaçons de best-sellers parmi lesquels on retrouve, par exemple, des titres connus de l’auteure Elena Ferrante. Les charges d’accusation qui pèsent sur les pirates sont les suivantes : de violation du droit d’auteur, de contrefaçon, d’usurpations de marque et de production illégale d’œuvres. En Italie les éditeurs avaient déjà alerté le gouvernement au sujet du nombre croissant de piratages qui menaçaient leur profession, et la nécessité d’implémenter des punitions plus sévères.

0 vue0 commentaire